Articles

Retour page 1030 Demain

 

« Karagöz » et « Le Perroquet »

Projet mené avec l’asbl « La sacrée bonne adresse », les classes de 5ème primaire de l’école 1, le Gaffi et le Centre Culturel.

Karagöz désigne une forme de théâtre d'ombres d’origine turque. Le but de ce projet était de faire découvrir le théâtre d’ombres en créant un spectacle. Le projet se décline en deux volets : le premier avec les classes de 5ème primaire de Madame Isabelle Kinet et de Madame Perrine Monasch et le deuxième avec les femmes en cours d’alphabétisation du Gaffi.

 

ane Inspirés de contes issus du répertoire traditionnel turc, les élèves de de l'Ecole n°1 (deux classes des primaires) ont écrit une histoire où se rencontrent au marché de Schaerbeek, Nassreddine le sage fou, Karagöz et Hacivat, les célèbres amis turcs, mais aussi une poule, un lion et l'âne de Nassreddine. Ces histoires à tiroirs seront racontées en théâtre d'ombres par les élèves des deux classes de cinquième primaire de l'école n°1. Les ateliers ont commencé à la fin du mois d’octobre 2015. Chaque groupe a créé sa propre histoire avec Aurélie Coppens, à travers des ateliers d’écriture. Ensuite, Marie Coppens et Anne Peeters ont crée les silhouettes (personnages, objets et décor) avec les participants. La musique fût réalisée avec Rachel Ponsonby pour l’école 1 et avec Sibel Dinçer pour les apprenantes du Gaffi. Avec les femmes du Gaffi, nous avons initié la même démarche que celle avec les enfants de l’école n°1.

  

karagoz

 Les enfants de l’école 1 ont présenté leur projet le dimanche 17 janvier 2016 lors d’un Dimanches Contés. Mais les deux spectacles ont été aussi présentés ensemble au grand public le dimanche 22 mai 2016 lors d’un Dimanches Contés : « Karagöz, Hacivat, Nassredine et les autres » (Ecole 1) et « Le Perroquet » (Gaffi) ce qui a permis au public des deux groupes de se rencontrer autour de leur création.

Ce projet a été financé en partie par la Fondation Roi Baudouin. Il a été imaginé par l'asbl La Sacrée Bonne Adresse (Marie Coppens, Rachel Ponsonby, Anne Peeters et Aurélie Coppens), l’équipe du Centre culturel et le Gaffi.

Au sein de l’équipe du Centre culturel, le projet fut porté par Charlotte Goffin et Catherine Rasson.

Facebook


cocof logologo